RSS

Actualités du Lycée des Métiers du Bois

Toute l'actualité du Lycée du Bois de Mouchard. Cette rubrique vous présente les événements qui marquent, ont marqué ou marqueront notre lycée.
Flash 8 required
  • La plateforme technologique Tecbois de l’Académie de Besançon est portée par le Lycée des Métiers du Lycée du Bois de ...

    Lire la suite...
Accueil Actualités
Québec J+60

2013_Qubec_J60

Deux mois déjà que la classe de TS2 SCBH est revenue de son périple au Québec. Tous les élèves et personnels étaient conviés jeudi dernier à une présentation en images et en paroles des événements vécus. Il n'est pas possible de parcourir plusieurs milliers de kilomètres en avion, en bus et en bateau sans vicissitudes, de poser ses affaires dans des hôtels et des restaurants sans en oublier un peu...

C'est Franck LONCHANPT qui a ouvert la soirée à partir d'un texte franco-québécois de sa composition, agrémenté d'expressions fleuries appartenant au parler de nos "cousins" de la province. Ensuite les étudiants se sont relayés pour chacun présenter une journée : les parcours, les visites d'entreprises, les merveilles touristiques, les hébergements (somptueux parfois), les restaurants (Ah, les frites au Québec...), les anecdotes.

Après tant de bonne humeur, des pancakes arrosés de sirop d'érable ont été servis pour redonner goût aux spécialités du pays de l’autre côté du grand Lac. Nous étions bien "chanceux" !

 
Conférence produits MONIER
2013_MONIERLes élèves de la classe de 1ère Bac Professionnel Technicien Constructeur Bois ainsi que les étudiants et apprentis de 1ère année de BTS Charpente Couverture ont assisté à la présentation des dernières nouveautés du groupe MONIER. Emmanuel NIOGRET, ancien élève en BTS Technico-Commercial promotion 1992, a abordé les points importants concernant les toitures: les différents types de tuiles, leur fabrication, les choix en fonction des contraintes du projet, la détermination des paramètres de pose, la réalisation sur chantier, etc…Une partie a été consacrée à la présentation des différents films de sous toiture et des produits d’isolation par l’extérieur.
Des précisions ont été apportées au sujet des réglementations actuelles ainsi que des coefficients à prendre en compte lors des projets de couverture.
Une leçon de technologie « grandeur nature » qui a fait l’unanimité au niveau des élèves et des professeurs présents.
Pour finir, Emmanuel NIOGRET a défendu l'appartenance à la communauté des anciens élèves du lycée et présenté tout le potentiel que représente un tel réseau.
 
La promo 83 en visite
2013_promo83

Ils étaient 21 anciens élèves de la section de brevet de technicien promotion 1983 à se donner rendez-vous à Mouchard pour des retrouvailles émouvantes. Bien entendu ils ont souhaité redécouvrir par la même occasion leur lycée, 30 années plus tard. Leur ancien professeur de mathématiques, monsieur MOLARD, a créé le buz par sa présence.

La plupart d'entre-eux n'étaient jamais revenus. Alors les transformations que nous voyons chaque année modifier peu à peu le lycée sont prises en bloc, d'un coup et la surprise est totale.
Car le lycée a beaucoup changé. La première transformation qui était le coeur des formations n'apparait quasiment plus aujourd'hui, la construction bois, embryonnaire en 1983 est désormais prépondérante. La menuiserie se maintient bien.
Les locaux aussi ont changé : plus de tranchage ni de déroulage, plus de scierie résineux mais un atelier dédié aux constructeurs. Les machines de menuisere ont toutes changé et sont majoritairement numérisées, le laboratoire bois a pris de l'importance et les bureaux d'études équipés de stations de travail en CFAO sont présents à tous les étages.
Le lycée est l'objet aussi d'un programme de rénovation important. Après les cuisines, la restauration et l'externat, ce sont les ateliers des constructeurs et les internats qui sont entrés en rénovation. Bientôt débuteront aussi les travaux sur le circuit de chauffage et le passage à une chaudières à plaquettes.
Normalement les travaux de rénovation devraient se poursuivrent dans les années à venir pour faire correspondre tous les batiments aux standards actuels en matière de confort et de consommation d'énergie.
 
semaine école entreprise J5

Les 2ndes en visite chez ALD Construction

2013_ALD
Ce jeudi après-midi, l’ensemble des élèves de 2nde GT (Générale et Technologique) et leurs enseignants en C.I.T. (Conception et Innovation Technologique) et S.I. (Sciences de l’Ingénieur) ont pu découvrir toute la technicité et l’innovation qu’offre la maison à ossature bois.

Monsieur Philippe GOUGET dirigeant de l’entreprise ALD Construction a fait visiter différents services de son entreprise. Le parcours a commencé par les stocks de matières premières (bois lamellé-collé, bois contrecollé, panneaux….). Les élèves ont découvert ensuite l’atelier et l’usinage sur machine numérique de taille de charpente. Les pièces réalisées sont ensuite assemblées par clouage automatique guidé par laser.

A l’étage, un temps a été consacré au bureau d’études, le cœur de l’entreprise, là où arrivent les plans d’architectes et où sont conçues les maisons. C’est ici aussi que sont générés les programmes pour les usinages numériques.

Les élèves ont pu découvrir un produit innovant, en constante évolution, tourné vers le confort et le développement durable.

 
semaine école entreprise J4

DEUX VISITES ENRICHISSANTES ...

ET RAFRAICHISSANTES !

Impressionnant ! Même si ce seul adjectif ne suffit pas à résumer l’impression que les TS1 TC ont eu lors de la visite de la scierie Chauvin et des Chalets Claudet , il conclut une formidable journée. 2013_Chauvin_Claudet_TC1

Mercredi 20 novembre 2013, la classe de première année de BTS Technico-commercial bois et habitat (TS1 TC) a été accueillie avec une grande générosité malgré les conditions climatiques excécrables sur le parc à bois.

 

La scierie Chauvin :

A notre arrivée, nous sommes accueillis par M. Fabrice Chauvin, l’un des dirigeants de la société et ancien élève qui nous explique que le courant est coupé et que les lignes de sciages ne fonctionnent pas.  Il nous propose alors d’adapter le programme de visite et commençons un entretien.

2013_Chauvin_Claudet_TC2Après une présentation de l’entreprise et les raisons de la création de la nouvelle scierie en 2010, il évoque les problématiques du métier de chef d’entreprise. Positionnement, concurrence et politique commerciale sont développés, les questions fusent, le prof de commerce se régale…

Second temps, l’atelier … et toujours pas d’électricité.

La visite se fait dans le calme. Les étudiants écoutent avec une attention presque religieuse  « le prêche » de F.Chauvin. Ce n’est plus scierie mais une cathédrale immense et impressionnante. La messe est dite et ô miracle l’électricité revient. En moins de temps pour l’écrire, chaque ouvrier et technicien regagne son poste, le bruit est assourdissant, tout est réglé comme sur du papier à musique. F. Chauvin s’assure que tout repart normalement et nous rappelle les consignes de sécurité.2013_Chauvin_Claudet_TC3

Fin de matinée, nous terminons par la découpe alors que c’est là que tout commence. L’œil avisé du technicien, procède à l’analyse de la grume. La neige gène les capteurs, il intervient, le travail reprend. Les billons, mis à longueur et classés trouvent leur place dans l’immense parc qui leur est dédié.  Nous saluons notre hôte et reprenons la route direction Frasne.

 

Les chalets Claudet :

C’est un autre ancien élève qui nous accompagne, M. Damien Tilly. Sorti de Mouchard en juillet le BTS SCBH en poche, il a rejoint l’entreprise Claudet cet automne. Très motivé par ses postes de responsable de production et de dessinateur, il parle de son entreprise comme s’il la connaissait depuis dix ans. Nous commençons par l’atelier. Là des projets attendent d’être mis en chantier, ici des pièces de charpente s’usinent à la K3. Au montage des modules de toitures, c’est encore un ancien élève.

D .Tilly nous explique une des spécialités des Chalets Claudet, les bois brulés et brossés.

2013_Chauvin_Claudet_TC

Nous poursuivons la visite par la salle d’exposition, un chalet qui ne ment pas sur la qualité des réalisations. Des sections de bois impressionnantes ne manquent pas de rappeler qu’ici c’est du solide. C’est le lieu idéal pour parler projet de construction. Nous en profitons pour évoquer la commercialisation, accueil du client, avant projet, chiffrage, présentation du devis et relation client.

Nous remercions messieurs Fabrice Chauvin et Roland Claudet de nous avoir reçu dans leur établissement ainsi que M. Tilly pour la qualité de l’accueil qu’il nous a offert.

 

 
semaine école entreprise J3
2013_BernLes salons HAUSBAU et ENERGIE MESSE de Bern ont l'avantage d'être relativement proches du lycée. Cela nous permet de faire participer un plus grand nombre de nos élèves et étudiants à la journée de visite. Ce sont donc plus de cent jeunes et leurs accompagnateurs qui ont parcouru les allées jeudi 21 novembre à la recherche des dernières innovations.

Selon les professeurs de construction présents, les tendances en étaient :

- moins de structures et de constructeurs de batiments neufs
- plus de second oeuvre et de finition, de décoration, de systèmes de chauffage, de photovoltaique
- une plus grande ouverture vers la réhabilitation d'anciens bâtiments
- une constance en menuiserie
- quelques nouveautés dans les matériaux (aérogel de silice, contrecollés) .

Pour nos élèves, c'est une découverte et une ouverture aux échanges internationnaux. En effet la langue française n'est pas systématiquement parlée sur les stands et c'est l'occasion de se lancer à converser en anglais.

 
semaine école entreprise J2

2013_siobraC’est sous la conduite de leurs professeurs respectifs Mr RENARD et Mr MENETTRIER que les 1ère et Tale STI2D ont visité successivement, les 20 et 21 novembre, l’entreprise arboisienne SIOBRA spécialisée dans la production de pièces en zamak injecté sous pression. L’entreprise est n°1 français et n°2 européen dans sa spécialité et accueille des jeunes en formation par alternance (BTS ou ingénieurs) tant dans le domaine technique que commercial.

Mr DECLE, directeur, a tout d’abord accueilli les élèves pour leur présenter l’entreprise et leur montrer la grande diversité des produits réalisés. Très nombreuses sont dans notre vie courante les pièces en zamak, alliage de zinc, d’aluminium, et magnésium, dans les industries du gaz, de l’automobile, de la construction électrique, du bâtiment, entre-autres.

Puis une visite guidée du site a permis de découvrir les multiples facettes des nombreux savoir-faire de cette entreprise qui emploie une centaine de personnes.

A partir des plans du client, le bureau d’étude de SIOBRA dessine le moules et les outillages associés. Des simulations informatiques du remplissage du moule, qui dure moins de 50 millisecondes, permettent de valider la conception.

Après réception du moule, fabriqué à l’extérieur, l’entreprise assure l’injection sous-pression des premières pièces pouvant aller de quelques dixièmes de grammes à 5 kg. Les machines utilisent la technique de la « chambre chaude », qui permet les cadences de fabrication les plus rapides pouvant atteindre 400 pièces à l’heure grâce à un haut niveau d’automatisation.

Les premières pièces réalisées seront ensuite confiées au service métrologie équipé de machines à mesurer tridimensionnelles. Si besoin, des corrections sont apportées sur les outillages jusqu’à la parfaite conformité du produit réalisé vis-à-vis des exigences du client.

Les moules en acier, parfois très complexes, ont une grande durée de vie et permettent de réaliser jusqu’à plus de 1 million de pièces.

SIOBRA assure le suivi constant de la production et la maintenance des outillages afin de garantir une qualité constante pendant toute la phase de vie du produit.

L’entreprise dispose des certifications qualité ISO 9000, 9001 et ISO TS indispensables aujourd’hui.

Après le moulage, des opérations d’ébavurage et d’assemblage de pièces complémentaires (pose d’inserts) peuvent être réalisées.

Les surfaces les plus précises sont reprises sur machines conventionnelles ou à commande numérique si les tolérances de fabrication le nécessitent.

C’est donc un savoir-faire de haute technologie et une grande diversité de métiers et techniques que les élèves ont pu découvrir lors de cette passionnante et enrichissante visite.

 
semaine école entreprise J1
Nous avons assisté à une première journée placée sous le signe de la création et de la reprise d'entreprise. Deux femmes se sont partagé le micro, madame FATON de la chambre de métiers du JURA à posé la problématique en faisant référence à ses missions au sein de cet organisme. Elle a su décrire de manière simple le processus de création et surtout elle a rassuré les étudiants de deuxième année de BTS en présentant les aides et soutiens que l'on peut trouver tout au long de la construction du projet.

2013_semaine_EE-1

Madame CHARMOILLE a ensuite pris la parole pour présenter une aventure particulièrement audacieuse et réussie puisque l'entreprise CHARM'OSSATURE n'a que trois années d'activité mais a déjà une maturité enviée par bon nombre de chefs d'entreprises. Elle a su captiver les jeunes en plaçant le propos sur la dimension humaine du projet mené avec son mari. Nous pouvons vraiment saluer la dimensions pédagogique de son propos et sa volonté de partager cette expérience unique.

 
Que faire après un BTS Technico-commercial ?
Chaque année, lorsqu’arrive le temps de l’examen, une question cruciale se pose : que faire après ? La voie habituelle d’un titulaire d’un BTS consiste en la recherche d’un emploi. Cela parait évident pour tout étudiant qui entre en formation. On entend souvent en première année «  après le BTS j’arrête ! ».

La métamorphose.

Une chose étrange se passe lors des deux ans de formation. Le jeune bachelier devient étudiant, il découvre un monde dont il ne soupçonnait pas l’existence. Il se prend à envisager l’avenir autrement. De nombreuses portes s’ouvrent à  lui. Ceci est arrivé à Mélanie, Alexandre, Florent et Jérémy pour n’en citer que quelques-uns.

Technico-commercialE !

2013_TC1Titulaire d’un baccalauréat STI génie civil, Mélanie Doussot poursuit ses études en licence professionnelle développement durable par apprentissage. Elle poursuit ainsi  l’aventure dans l’entreprise Valoris, qui l’accueillie en stage de BTS et pour laquelle elle a conduit un projet technico-commercial. Son objectif de l’époque, était de s’assurer des approvisionnements en plaquettes. Il semble que c’est réussi !

 

 

Do you speak english ?

2013_TC2

Le métier de technico-commercial bois combine deux compétences. C’est le spécialiste de la vente du produit le plus noble : le bois. A encroire Florent Noly (à droite) et Alexandre Campa (à gauche) ce n’est pas suffisant.

Titulaires respectivement d’un baccalauréat STI génie civil et d’un baccalauréat professionnel  constructeur bois, ils tentent l’aventure du BTS  TC avec brio. Cependant, la France est trop petite pour eux. Ils rêvent des marchés exports. Diplômés en juin, c’est en septembre qu’ils intègrent une école de langue près de Londres.

 Un apprentis-sage !

2013_TC3Diplômé du même baccalauréat professionnel qu’Alexandre Campa, Jérémy Sauzet intègre le BTS TC en même temps. Cependant, pour lui ce sera l’apprentissage. Après avoir passé deux années à commercialiser des parquets chez Ardiet Parquet à Besançon, il œuvre aujourd’hui chez SCA BOIS. Nouvellement embauché, il intervient dans le domaine du bois de construction, domaine qu’il affectionne particulièrement.

Ces jeunes ont passé deux ans, voire plus pour certains, au lycée du bois. Nous leur souhaitons, à eux et leurs camarades de promotions, toute la réussite qu’ils méritent.

 
disparition de Jean Claude PONT

2013_JC_PONTJean Claude PONT est né à Bayonne en 1946 et en a gardé à jamais l’accent du sud-ouest, la jovialité, le goût de la vie, la passion du rugby et la voix chantante. Après des études brillantes qui l’ont mené à l’agrégation de construction mécanique, il débute, comme tous les jeunes professeurs, une carrière itinérante. Il rencontre Maryvonne sa future épouse originaire de Dunkerque et ils décident de s’installer dans un lycée placé sur un axe Nantes Genève et proche d’une gare. Ce sera Mouchard jusqu’à sa retraite en 2006.

Travailleur acharné, il est bien vite associé à des activités dépassant le cadre du lycée. Il participe à la mise en place de la maîtrise ATIBA à l’université de Besançon et est formateur à l’IUFM. Il est aussi chargé de mission auprès de l’inspection pédagogique régionale en appuis du corps d’inspection. Il est élevé au grade d’officier des palmes académiques.

En plus de ses activités professionnelles, il anime le club aéromodélisme pendant des décennies. Il est un membre actif de l’association AMIBOIS (amicale des professeurs du bois). N’étant pas ancien élève de l’établissement, il ne manque pourtant jamais de les retrouver chaque année lors du baptême de promotion.

Il laisse un souvenir ému à plusieurs générations d’anciens élèves de l’établissement et une grande tristesse à toute la communauté éducative.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 16
© 2015 Lycée des Métiers du Bois - rue de Strasbourg, 39330 Mouchard (France) - Tél. 03.84.73.74.00 - Dynamisé avec Joomla