1881 – La création

L’École Primaire Supérieure (E.P.S.) a été créée sous la troisième République en 1881, grâce au Maire de l’époque, ami personnel du Président Jules Grévy. Les études étaient sanctionnées par le Certificat d’Études Primaires Supérieures et le Brevet Élémentaire, avec préparation à l’École normale d’instituteurs.Elle occupe alors un bâtiment au centre du village.L’E.P.S. de Mouchard peut s’enorgueillir de compter parmi ses anciens élèves, dans les carrières les plus diverses, des fonctionnaires d’élites, des administrateurs compétents, des militaires de tous grades, des ingénieurs remarquables issus, pour la plupart, de milieux très modestes, recrutés dans un cercle vraiment localisé ne dépassant pas souvent les limites du département.

 

HISTOIRE
1926 – Louis Le Niger, le second souffle

Les années 1920 sont difficiles et l’école doit faire face à une période de basses eaux pour les finances de l’Éducation nationale. Un certain nombre de petits établissements avaient été menacés ou supprimés : parmi ces derniers, s’est trouvé l’E.P.S. de Mouchard. Pendant quelques jours, elle fût dirigée par directeur fantôme qui avait perdu son existence légale. Mais cette école avait des amis qui veillaient. Deux semaines s’étaient-elles à peine écoulées que l’E.P.S. était rétablie.C’est à cette date critique que commence l’action personnelle de M. Louis Javel, action persévérante, inlassable et hardie pour laquelle la commune et l’école n’auront jamais trop de reconnaissance.

 

1929 – Création de l’école pratique industrielle

Annexée à l’E.P.S., le jumelage apportait certaines améliorations heureuses : amélioration des locaux, meilleur équipement des ateliers, préparation aux écoles des arts et métiers et de conducteurs électriciens de la Faculté de Grenoble.

 

1934 – Création de L’École du Bois

Annexé à l’école pratique et l’E.P.S. sous le haut patronage de l’Institut National du Bois et la Direction de l’Enseignement Technique. Son but est de former les ouvriers qualifiés et les cadres de l’industrie et du commerce du Bois. Elle délivre un diplôme d’élève breveté de l’école régionale du Bois.L’Ecole comprend deux sections :- Section des mécaniciens de scieries : Scieurs, mécaniciens outilleurs, affûteurs, contremaîtres et directeurs de scieries.- Section commerciale, ou section des commis de Bois : commis de bois, marchands de bois, estimateurs, agents réceptionnaires, importateurs.

 

1938 – Premier agrandissement

Le terrain de sports de l’école et les ateliers sont terminés soit une surface couverte de 2.900 m². Cette extension est réalisée route d’Arbois soit à ¼ d’heure de marche des bâtiments existants. Le village sera parcouru pendant 40 années par des colonnes d’élèves encadrés par deux surveillants.

 

1950 – Décret de nationalisation du COLLÈGE NATIONAL TECHNIQUE DU BOIS

Les études vont de la 5° à la classe de brevet d’enseignement industriel (fer, électricité, Bois).

 

1961 – Appellation « Lycée technique nationalisé du Bois ».

1964 – Création des brevets de technicien en 3 ans

1967 – Dernière promotion de mécaniciens et d’électriciens

1973 – Création des sections de techniciens supérieurs.

1976 – Ouverture du C.E.T.

1977 – Ouverture du nouveau lycée

Les locaux du village vieillissants sont abandonnée au profit d’un lycée entièrement neuf construit à proximité des bâtiments route d’Arbois. L’internat permet de loger 360 élèves mais beaucoup d’autres prennent des chambres dans le village. Les nouveaux ateliers en font le lycée le mieux équipé de France.

 

1979 – Première promotion de CAP

1987 – Ouverture du site de Port-Lesney

Le lycée se développe et la place manque à nouveau. Les sections professionnelles et 90 élèves déménagent à 6 km de Mouchard dans les locaux laissés vacants par le départ de l’école de travaux publics.

 

2003 – Labellisation du « Lycée des Métiers du Bois » et création de l’UFA

Cette année voit la création de l’unité de formation des apprentis (UFA) et la création de la plate-forme technologique destinée au transfert de technologie à destination des entreprises.

 

2010 – Labellisation de la plate-forme technologique auprès du ministère de la recherche

 

2010 – début des travaux de réhabilitation des bâtiments :

  • 2012 – Mise en service de la nouvelle cuisine
  • 2013 – Mise en service de la restauration et des nouveaux espaces de l’externat

Début des travaux de rénovation de l’internat et de l’atelier des constructeurs.

  • 2014 – Achèvement des travaux de réhabilitation de l’internat et de l’atelier des constructeurs

Fermeture du site de Port-Lesney après 27 années d’occupation.

  •  2015 – Mise en service de la chaufferie biomasse