Archives de catégorie : Bts

Formation sur l’étanchéité à l’air avec la société AMPACK

Les étudiants de BTS SCBH ont bénéficié de conseils avisés en matière d’étanchéité à l’air de 3 intervenants de la société Ampack,

Christophe PETIT — Responsable des ventes

Benjamin ROUSSEAU — Conseiller technique

François CODALONGA — Ingénieur (physique du bâtiment)


Cette intervention s’est déroulée sous 2 axes :
• Un axe théorique en salle de conférence pour aborder la physique du bâtiment : l’étanchéité à l’air et ses enjeux (isolation, moisissures), un rappel sur la valeur SD des membranes…
• Un axe pratique avec la manipulation et la pose des différents adhésifs sur
les supports du lycée (traversées de gaines, de tuyau PVC, de panne…)

Journées techniques « Würth France 2022 – 23 et 24 mars 2022

Le Lycée des Métiers du Bois de Mouchard et la société WÜRTH-France ont dispensé une formation aux étudiants des différentes classes de 2ème année du BTS Systèmes Constructifs Bois et Habitat (SCBH) (statuts scolaires et apprentis).

La partie théorique tout d’abord avec la présentation de la typologie du chevillage et l’environnement réglementaire dans lequel ils ont pu découvrir la suite de logiciels Profix Design.

https://profix.wurth.fr/fr/wurth_profix/telechargements/logiciels_1/logiciels.php

La théorie a laissé place ensuite à la pratique avec l’expérimentation et la mise en œuvre des composants de la société WÜRTH-France en groupe de 15 étudiants dans l’atelier commun.

Des essais de tenue à la traction du chevillage par un extractomètre ont été également opérés. Ces essais ont été poussés jusqu’au mode de ruine « rupture acier » (environ 4 tonnes) pour le scellement chimique.

Un test sous la forme de questionnaire en amont et en aval de la formation a été effectué de façon dématérialisée via une interface web de la société WÜRTH-France

Ces deux tests vont permettre de comprendre la progression des étudiants sur la thématique du chevillage grâce à aux apports de cette formation.

L’évaluation réussie, elle permet aux étudiants de TS2 SCBH d’acquérir un « Open-Badge Würth », pouvant compléter le CV de chacun d’entre eux.

L’objectif terminal de la formation était de permettre aux étudiants de pouvoir définir une solution d’ancrage par chevillage des structures bois qu’ils étudient et de pouvoir en effectuer la vérification réglementaire. Ils pourront en dernier lieu, incorporer à leur maquette numérique 3d, les solutions de chevillage retenues à partir des bibliothèques « BIM » à leur disposition.

Ancrage par chevillage d’un pied de poteau de portique lamellé collé

200 médailles pour le Baccalauréat

Les étudiants de 1ère année de BTS Développement et Réalisation Bois (DRB) ont réalisés la conception, la fabrication, la découpe et la gravure au laser d’une médaille en bois. Cette concrétisation est le fruit d’une commande de 200 exemplaires pour le rectorat de Besançon. Une médaille sera remise prochainement à chaque bachelier qui obtiendra la mention « Très Bien » au baccalauréat 2022.

Chantier d’examen pour les TS2 SCBH Alt G1

Dans le cadre de l’épreuve E6 pour la réussite à l’examen du BTS SCBH, les apprentis de TS2 Systèmes Constructifs Bois et Habitat Groupe 1 se sont déplacés à Saizenay chez un client-particulier pour un chantier à la journée le mardi 15 mars 2022.

Les apprentis ont participé au chantier de montage d’une structure d’abri de jardin et d’une structure pergola et cela encadré par leur professeur/examinateur Monsieur Grillet.

Cette épreuve du BTS SCBH permet de mettre les étudiants en phase avec la réalité du terrain, voyant ainsi les aléas d’un chantier, son organisation, le transport des matériaux jusqu’à la pose sur le site. À l’issue du chantier, les élèves doivent rendre un compte-rendu relatant le phasage des opérations, les difficultés rencontrées ainsi que les solutions palliatives choisies pour résoudre un problème. Les étudiants ont apprécié ce travail, réalisé la taille et la pose chez le client, encore une belle réussite.

SCBH : Visite de l’avancement du projet Dôme géodésique à l’atelier

Les étudiants TS1 SCBH1 ont reçu la visite ce vendredi 11/02 matin de M. Rousset représentant du Collège Félix GAFFIOT dans le cadre du projet Dôme géodésique.

Les étudiants, accompagnés de leurs deux professeurs Mrs Dufour et Parmentier, ont pu présenter leurs avancées :

  • prototype grandeur réelle de pentagone pour le dôme
  • montage d’usinage pour scies à format de l’atelier
  • solutions techniques d’assemblage/démontage des éléments de la structure en CAO
  • implantation de dôme sur les plans de masse et façades du collège
  • prévisionnel des coûts sur tableur
  • implantation d’un cadran solaire au sommet du dôme et interprétation horaire numérisée sur une interface logiciel professionnel
  • représentations artistiques de l’implantation future du dôme dans l’environnement du collège en Culture design et architecture
  • poèmes en Culture générale et expression liés au dôme
  • mise à disposition prochaine d’un gabarit de dôme pour le collège

Echanges avec l’ENSAL de Lyon

Dans le cadre du projet “Musée des Maisons Comtoises”, le lycée du bois a accueilli pendant deux jours les étudiants de l’ENSAL (Ecole Nationale d’Architecture de Lyon) pour poursuivre le travail engagé en équipes avec les apprentis de 1ère année du BTS SCBH (Systèmes Constructifs Bois et Habitat).

A la genèse de ce projet, le musée en plein air de Nancray a passé commande d’une construction d’abris pour les animaux du parc. Les étudiants ont laissé libre court à leur imagination pour inventer des structures nouvelles, des esthétiques intégrées dans l’environnement, des créations reposant parfois sur des concepts très fouillés. La collaboration entre les architectes lyonnais et les techniciens du lycée du bois est un des objectifs affichés du projet : c’est mission accomplie pour les équipes, qui ont trouvé des terrains d’entente et de discussions, parfois houleuses mais toujours constructives !

12 équipes mixtes de futurs architectes et constructeurs bois ont présenté leurs projets devant un jury composé de professionnels, élus et enseignants. Là aussi, la collaboration a été valorisée, le jury s’est souvent orienté vers les projets où les échanges ont été les plus fructueux.

Résultats : 3 lauréats et un prix spécial du jury. L’un d’entre eux sera construit sur le site du musée, au mois de juin. L’occasion de valoriser l’engagement positif et volontaire de nos étudiants et de leurs enseignants, qui n’ont pas compté leur temps pour un résultat brillant, salué par l’ensemble des acteurs présents.

Bravo à tous les étudiants et l’équipe pédagogique pour cette première réussite ! Affaire à suivre….

Salon de l’Etudiant 2022

Le lycée des métiers du bois de Mouchard a occupé un stand au salon de l’Etudiant ce samedi 15 janvier 2022 à Micropolis à Besançon. Ce salon a été l’occasion de présenter les filières de formations BTS et Licence de l’établissement de 9h à 17h tout en précisant, aux plus jeunes, l’existence de nos filières Bac Pro.

Rappel du programme officiel du salon :

https://www.letudiant.fr/etudes/salons/besancon-salon-du-lyceen-et-de-l-etudiant.html

Réunion de contrôle technique du Dôme géodésique

Le projet d’élaboration du dôme géodésique pour le Collège Félix GAFFIOT a pris une nouvelle direction suite à la supervision du projet par un représentant du bureau de contrôle technique ce vendredi 07/01/2022.

La réunion s’est déroulée en présence de Monsieur Schwendenmann (DEKRA Industrial SAS), de deux professeurs du collège Gaffiot (Maître d’ouvrage), de deux représentants et des étudiants de TS1 SCBH1 (Maîtres d’oeuvre) du lycée.

Les grandes étapes de la réunion :

  • Etape 1 : Présentation générale du projet, du contexte réglementaire des constructions et de la typologie des constructions
  • Etape 2 : Classement de l’ouvrage
  • Etape 3 : Etude des efforts mécaniques de l’ouvrage sur le sol et étude du sol
  • Etape 4 : Etude de la solution technique retenue d’assemblage du dôme et des contraintes mécaniques supportées dans le cadre de l’utilisation et de l’entretien de l’ouvrage

L’article rédigé par le collège Félix Gaffiot de Quingey :

https://clg-fgaffiot-quingey.eclat-bfc.fr/l-etablissement/actualites/dome-geodesique–6587114.htm

Nos étudiants à l’ENSAL de Lyon

24 novembre : présentation des avant-projets

Après leur première rencontre au lycée avec les étudiantes et étudiants en architecture de l’ENSAL (Ecole Nationale d’Architecture de Lyon), c’était cette fois-ci au tour de la classe de TS1 SCBH ALT de faire le déplacement dans la région voisine. Cette journée était l’occasion pour les étudiants architectes de Lyon et les élèves de BTS de Mouchard de se revoir après presque deux mois de travail à distance par visio-conférences et autres réseaux. Arrivés en début de matinée sur le site de l’ENSAL à Vaulx-en-Velin, les élèves jurassiens ont profité d’une visite guidée des locaux de l’école. Visite menée par Jean-François Perretant et Amilcar Dos Santos, tous deux architectes et enseignants à l’ENSAL.

La matinée s’est poursuivie par deux conférences, abordant le sujet de la construction en bois selon deux approches différentes. Sous l’angle technique tout d’abord avec l’intervention de Pierre Bregeon, ingénieur d’études et conception chez Arborescence, un bureau d’étude spécialisé dans les structures bois. Puis une lecture environnementale de l’architecture et de ses impacts par Alain Vargas, architecte co-fondateur de l’agence Tectoniques. A travers des exemples de construction variés, les notions de matériaux biosourcés, de construction en résonnance avec le milieu, et d’adaptation aux besoins ont été abordées par Alain Vargas.

S’inspirer de l’architecture vernaculaire en « construisant avec un maximum d’intelligence et un minimum de moyens ». Alain Vargas

Enfin, l’après-midi a été consacré à la présentation des différents projets par les 12 groupes d’élèves. Chacun disposait de dix minutes pour défendre son projet à l’aide d’un diaporama et d’une maquette réalisée par les étudiants de l’ENSAL. Pertinentes et réfléchies, les propositions des étudiants témoignent de la synergie à l’œuvre au sein de chaque groupe et de la maturation de leurs idées. À ce stade d’avant-projet, si certains aspects restent encore à affiner, les étudiants ont démontré leur prise en compte du programme architectural, du paysage mais aussi des usagers du Musée. Si le projet est encore loin de son aboutissement, la coopération visible à cette date entre élèves architectes et apprentis techniciens est déjà un succès en soi.